Articles avec mot-clé ‘Monastir’

La rentrée du Libre

dimanche 16 septembre 2012
La rentrée scientifique 2012-2013 en Tunisie s’est distinguée par deux grands évènements dans les communautés des logiciels libres : l’OSS2012 et le SFD2012

OSS2012

La huitième conférence internationale sur les systèmes à sources ouvertes a était tenue du 10 au 13 septembre 2012 à Yassmine Hammamet avec la participations de plusieurs personnes de renommés internationales dont Carole Smith, program manager chez Google et Italo Vignoli, directeur de The Document Foundation.

(suite…)

#rms à Monastir

mardi 8 mai 2012
« Le monde des logiciels libres est en danger ! » Ainsi cria Richard Matthew Stallman plus connu sous les lettres rms, lors de sa conférence organisée le mercredi dernier au Palais des sciences de Monastir. Stallman, ce « gourou » non proclamé des logiciels libres, est le fondateur et le président de la Free Software Foundation (FSF), d’ailleurs il est l’initiateur et le fervent défenseur du projet GNU (GNU is Not Unix) et la General Public Licence (GPL), deux œuvres qu’il ne cesse de développer et de promouvoir partout dans le monde. Son mouvement universel a été largement suivi par des adeptes partageant ces mêmes principes.
rms s’adressant à son public au Palais des sciences de Monastir

H I M rms

lundi 7 mai 2012
rms

H I M rms = How I met Richard Matthew Stallman

Nizar m’appelle : «J’ai besoin de toi, pour un service ! … » Je savais que rms avait passé la nuit chez lui, il était venu la veille depuis Mdjez el-Bab où il a présenté sa deuxième conférence en Tunisie après celle de l’Insat le dimanche dernier. Nous avons prévu de le faire visiter Sayada, mais bon, l’heure était un peu tardive et l’invité et ses compagnons de routes étaient sans aucun doute fatigués par le long trajet ! Alors le lendemain matin mon ami m’appelle et me demande mon aide, il a besoin de transporter les grosses valises à Monastir…

J’ai sauté sur les marches de l’escalier qui mènent à l’appartement et dans ma tête en tas d’images sur ce génie père du GNU et de la GPL. J’avais commencé à lire un livre qui s’intéresse à sa vie et ses opinions et à chaque page lue, il me parait de plus en plus clair que rms n’est pas une personne ordinaire.

(suite…)

Monastir #taقra

mercredi 18 avril 2012
Une écolière qui lit dans l'avenue
Une écolière entrain de lire dans l’avenue Habib Bourguiba à Tunis

Facebook crée encore une fois l’actualité en Tunisie… Cette fois ce n’est plus un sit-in, une grève ou une manifestation, c’est plutôt un appel à la lecture et au livre !

« Monastir taقra » (Monastir lit) est un événement prévu le mercredi 18 avril 2012, qui consiste à amener un livre, se rassembler dans une place de la ville (le choix s’est fait pour un jardin public),  et d’entamer une lecture de son bouquin. Une lecture collective dans un silence religieux, telle qu’on l’a voulue.

Cet événement coïncide avec tant d’autres organisés dans les grandes villes de Tunisie, en prime Tunis et son avenue symbole, l’avenue Habib Bourguiba (cf. la première image).
Profitant de ma présence à Monastir, je suis allé au lieu de rendez-vous. Il était 17h, quand j’ai accédé au jardin des palmiers face au Mausolée Bourguiba.
 Il faisait très beau, et à vrai dire, c’était vraiment une chance que la météo soit clémente ce jour là au vu des changements des derniers jours. J’ai croisé, à mon entrée, un groupe d’enfants, chacun un livre à la main et accompagnés par des parents, eux même des bouquins sous le bras qui cherchaient un banc à l’abri du soleil. Dessinant un sourire discret, je foulais l’allée centrale du jardin pour gagner le monument à la lisière du parc. Peut-être que c’était un peu tôt ! Il n’y avait qu’une douzaine de personnes, en majorité des lectrices assises sur les bancs et lisant des différents ouvrages. J’ai rebroussé chemin et choisi un coin près du café pour m’installer et commencer ma lecture. 
À peine assis, j’ai été rejoint par une amie qui m’a entrevu pendant ma tournée, un gros livre dans la paume de sa main. Après de brèves comptes-rendus, je lui ai souhaité une bonne lecture et commencé la mienne, un beau roman de 84 pages, écrit en langue française.
Vue d’une partie des participants – source de l’image

Le téléphone sonne, c’était mon ami Nizar qui a pu me localiser grâce à mon check-in sur forsquare et qui a pu rejoindre l’événement. J’allais le chercher, et là, j’ai pu constater que le nombre des lecteurs a triplé voire quadruplé depuis ma première observation. Ils lisaient des livres, revues et même sur des iPads, par groupes ou solitaires, certains observaient le silence de lecture tandis que d’autres prenaient des photos (à mettre sur facebook) où échangeaient des idées.

Quand la brise fraîche du soir remplaçait les chauds rayons du soleil, il était temps de partir. 
Cette expérience, avec un certain succès, m’a bien donné confiance en notre Tunisie, peu importe le nombre de livres lus cet après-midi ou les personnes qui étaient présentes, à mon sens, l’essentiel c’est de montrer que jamais la médiocrité vaincra tant qu’il reste un livre à lire !
Faisons de la lecture notre pain voire notre arme révolutionnaire.

Photos CC @karim2k et @HabibMhenni