Monuments à couper le souffle

Consulté 4 419 fois !

« La colline au site Pheradi Majus se dresse devant moi, couverte d’une forte végétation, il m’était difficile d’affirmer l’existence du temple à son sommet ! Mais bon, je suis venu pour le savoir, il me fallait escalader cette pente raide et prendre en photo ce monument.

Par des pas effrénés, j’ai enjambé quelques dizaines de mètres vers le sommet avec l’imposant appareil photo suspendu à mon cou, la courroie qui le supportait commençait à presser très fort sur mes artères, au début je ne sentais rien, mais au bout de quelques minutes, tout devient noir et je suis tombé inconscient… »

Site archéologique de Pheradi Majus près de la localité de Sidi Khelifa vu depuis le temple de Venus

Pour en arriver jusqu’à ces faits, il fallait préciser que c’était pour participer au concours des photos libres « Wiki Loves Monuments » que je me suis permis cette aventure. En effet, et comme chaque année depuis 2010, les wikimédiens de partout dans le monde sont dans une course le long du mois de septembre pour chasser les monuments et téléverser leurs photos sous licence libre dans le plus grand concours photographique au monde. En 2013, la Tunisie participe pour la première fois à ce concours, les sites et monuments concernés ont été défini à la base d’une liste fournie par l’Institut national du patrimoine qui a dénombré 937 monuments répertoriés sur les 24 gouvernorats de Tunisie.

Monastir

Pour me préparer à la participation à cet événement mondial, ma conquête des monuments a débuté le mois de mai 2013. Le premier monument était le Ribat de Monastir et la Mosquée de la Saïda. Vu la proximité géométrique, j’ai choisi ces deux monuments les plus proches à mon lieu de résidence. Ensuite il me fallait attendre  les derniers jours de septembre pour faire le reste des monuments, j’avais en tête de faire le plus difficile et laisser les endroits « faciles » pour la fin.

Gafsa et Kairouan

De ce fait, j’ai profité de ma présence dans la ville de Gafsa au mois de juin où j’ai exposé l’idée du concours pendant un colloque national des associations de sauvegarde des villes de Tunisie, pour photographier quelques monuments de la place dont les fameuses piscines romaines. J’ai profité, sur le chemin du retour, de mon passage à travers la ville de Kairouan pour visiter le joyau tunisien, le monument par excellence, la Grande Mosquée de Sidi Okba.

Vue de la Grande Mosquée de Sidi Okba, Kairouan

Il me fallait une heure de temps pour prendre bonne une centaine de clichés de cette magnifique bâtisse, témoin de l’ingéniosité humaine dans l’architecture. Je n’ai pas osé prendre des photos de la salle de la prière, j’estimais laisser ceci pour une autre fois 🙂 Cette visite m’a beaucoup ému, je restai ébahi devant cette majestueuse mosquée ces colonnades, son minaret, ses coupoles etc. Je n’ai pas visité ce lieu depuis l’âge de 10 ans c’était la dernière fois que je suis allé, bien sûr je passais souvent par Kairouan mais descendre de la voiture et marcher vers la mosquée, il fallait attendre Wiki Loves Monuments pour le faire !

Nabeul et Hammamet

Mes sorties photos ont pris une trêve pendant la saison estivale, ce n’est qu’en septembre, avec le commencement du concours. Ma première destination était la ville de Nabeul. J’ai pu photographié la Grande Mosquée de Nabeul (on me pria de présenter une autorisation de photographier pour accéder à l’intérieur, que je n’ai pas 🙂 ) et la mosquée de Sidi Achour. Le gouvernorat de Nabeul regorge de sites et monuments classés, mais faute de localisation et données exactes sur ces sites, je me suis restreint à aller à quatre monuments supplémentaires : le site de Pupputs, les remparts de la médina de Hammamet, la Casba et Dar Sébastien. J’ai découvert ces sites pour la première fois mais ce qui m’a beaucoup marqué fût le centre culturel international de Hammamet avec Dar Sébastien et son parc. J’ai découvert un cadre merveilleux qui conjugue nature et architecture.

Tunis

Tunis, capitale du pays, avec 159 monuments classés elle renferme le plus grand nombre de sites. Il me fallait consacrer une journée pour la rendre visite. Encadré par un groupe d’amis qui m’ont généreusement guidé lors de ce photowalk, j’ai découvert la richesse de la médina de Tunis, une mosquée, une zaouïa à chaque coin de rue, des inscriptions en belle calligraphie thuluth, du marbre, du bois… des éléments qui ont donné à la médina sa renommée internationale.

Une dizaine de monuments m’ont pris tout le temps consacré à la visite, je n’ai pu visiter les autres, mais bon Wiki Loves Monuments c’est à chaque année qu’on fait ça. Peut-être que pendant ma prochaine visite je ferai le reste du travail…

Sousse

Au début, mon programme consistait à me rendre au site archéologique de Pheradi Majus se situant à proximité du village de Sidi Khelifa. Après une bonne dizaine de kilomètres de pistes agricoles (j’ai pris le mauvais itinéraire de google maps :)) j’ai trouvé le splendide site. Ma quête était de trouver un ancien temple au sommet d’une colline, vu que c’est le monument qui manquait dans la liste…

Perché sur sa colline, le temple de Vénus

Excité par cette aventure j’ai pris le mauvais versant de la colline pour l’escalader, je n’ai même pas rangé mon appareil photo dans mon sac pour me faciliter la tâche, je l’ai laissé accroché à mon cou par cette courroie qui commençait à serrer très fort sur mes artères sans que je ne m’aperçoive. Ce n’est qu’au sommet que je sentais un manque terrible d’oxygène. Mes yeux devenaient tous noirs et ma tête qui s’alourdissait. Je n’ai pas pu tenir debout et  j’ai perdu conscience pour quelques instants. Heureusement qu’un appel de téléphone m’a fait revenir. Bref, je suis resté allongé une vingtaine de minutes pour récupérer des forces. C’était vraiment l’aventure !

Finalement j’ai pu trouvé le temple, ou ce qu’il en reste, j’ai fait 28 photos de ce monument puis, une fois descendu en bas, j’ai photographié le reste de ce beau site (Arc triomphal et nymphée).

Sur la route qui me menait chez moi, j’ai fait un saut à Hergla où se trouvait un ancien pont romain qui menait à la ville de Sousse. J’ai trouvé du mal à accéder au site car il était entouré par des barbelés vu que c’est un site protégé. J’ai dû transgresser la clôture pour arriver au pont. Mais bon c’était pour la bonne cause 😉

Quant aux dernière photos que j’ai prises elles concernaient la ville de Sousse, j’avais fait une descente dans les catacombes chrétiennes puis passé à la Kasbah et au musée archéologique de Sousse où j’ai pris en photos des mosaïques qui venaient de ces catacombes. Ensuite j’ai fait la visite de la médina avec comme escales la Zaouïa al-Zoqaq, la grande mosquée de Sousse, la mosquée Boufteta et les remparts. Pour les autres sites je n’ai pas pu les retrouver…

En finale j’ai pu téléverser 675 photos dans ce concours avec une taille de 6121.7 Mo de données. Ce qui m’ont permis de figurer dans le top 100 des uploaders de l’année 2013.

Logo affiché sur les monuments classés en Tunisie

Wiki Loves Monuments est une agréable aventure humaine et culturelle. Elle m’a permis de visiter des lieux pour la première fois dans ma vie et de redécouvrir d’autres… En tant que participant à ce concours je ne peux qu’espérer que cette aventure continue pour les années à venir et qu’elle puisse toucher encore plus de Tunisiens. Cette année, 65 participants ont téléversé 1 555 photos libres des monuments de Tunisie qui a fait que la Tunisie soit le premier dans le classement des pays arabes participants davant la Syrie, la Jordanie l’Algérie et l’Égypte (38e position internationale sur 53 participants). Ce n’est pas par la quantité qu’un travail doit être jugé, certes, mais je suis fier de ce résultat et Inchallah les éditions prochaines.

Vivement Wiki Loves Monuments 2014.

Voici une galerie de mes photos qui ont participé au concours :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mots clés: , , ,

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.