Monastir #taقra

Consulté 554 fois !
Une écolière qui lit dans l'avenue
Une écolière entrain de lire dans l’avenue Habib Bourguiba à Tunis

Facebook crée encore une fois l’actualité en Tunisie… Cette fois ce n’est plus un sit-in, une grève ou une manifestation, c’est plutôt un appel à la lecture et au livre !

« Monastir taقra » (Monastir lit) est un événement prévu le mercredi 18 avril 2012, qui consiste à amener un livre, se rassembler dans une place de la ville (le choix s’est fait pour un jardin public),  et d’entamer une lecture de son bouquin. Une lecture collective dans un silence religieux, telle qu’on l’a voulue.

Cet événement coïncide avec tant d’autres organisés dans les grandes villes de Tunisie, en prime Tunis et son avenue symbole, l’avenue Habib Bourguiba (cf. la première image).
Profitant de ma présence à Monastir, je suis allé au lieu de rendez-vous. Il était 17h, quand j’ai accédé au jardin des palmiers face au Mausolée Bourguiba.
 Il faisait très beau, et à vrai dire, c’était vraiment une chance que la météo soit clémente ce jour là au vu des changements des derniers jours. J’ai croisé, à mon entrée, un groupe d’enfants, chacun un livre à la main et accompagnés par des parents, eux même des bouquins sous le bras qui cherchaient un banc à l’abri du soleil. Dessinant un sourire discret, je foulais l’allée centrale du jardin pour gagner le monument à la lisière du parc. Peut-être que c’était un peu tôt ! Il n’y avait qu’une douzaine de personnes, en majorité des lectrices assises sur les bancs et lisant des différents ouvrages. J’ai rebroussé chemin et choisi un coin près du café pour m’installer et commencer ma lecture. 
À peine assis, j’ai été rejoint par une amie qui m’a entrevu pendant ma tournée, un gros livre dans la paume de sa main. Après de brèves comptes-rendus, je lui ai souhaité une bonne lecture et commencé la mienne, un beau roman de 84 pages, écrit en langue française.
Vue d’une partie des participants – source de l’image

Le téléphone sonne, c’était mon ami Nizar qui a pu me localiser grâce à mon check-in sur forsquare et qui a pu rejoindre l’événement. J’allais le chercher, et là, j’ai pu constater que le nombre des lecteurs a triplé voire quadruplé depuis ma première observation. Ils lisaient des livres, revues et même sur des iPads, par groupes ou solitaires, certains observaient le silence de lecture tandis que d’autres prenaient des photos (à mettre sur facebook) où échangeaient des idées.

Quand la brise fraîche du soir remplaçait les chauds rayons du soleil, il était temps de partir. 
Cette expérience, avec un certain succès, m’a bien donné confiance en notre Tunisie, peu importe le nombre de livres lus cet après-midi ou les personnes qui étaient présentes, à mon sens, l’essentiel c’est de montrer que jamais la médiocrité vaincra tant qu’il reste un livre à lire !
Faisons de la lecture notre pain voire notre arme révolutionnaire.

Photos CC @karim2k et @HabibMhenni

Mots clés: ,

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.