Dorsaf Hamdani inaugure magistralement un programme de qualité

Consulté 1 377 fois !
Dorsaf Hamdani aux coulisses
avant de monter sur scène

Dorsaf Hamdani, la voix nacrée de la chanson tunisienne, a donné le coup d’envoi des festivités ramadanesques programmées dans le cadre de la troisième édition du Festival de la médina de Sayada, et ce, le samedi 21 août 2010 au lycée 7-Novembre de la ville.
Ainsi, une nouvelle session du festival a démarré avec une soirée que le festival a pris la bonne habitude d’offrir. En effet, après Lotfi Bouchnaq et Zied Gharsa dans les éditions antérieures, cette troisième soirée inaugurale a été assurée cette année par la cantatrice Dorsaf Hamdani interprétant son spectacle «Emirat Ettarab».

Dr. Abdelhamid Slama

M. Abdelhamid Slama, ministre-conseiller auprès du Président de la République et membre du comité central du Rassemblement Constitutionnel Démocratique, a officiellement donné le coup d’envoi d’un festival dont cette édition est dédiée à l’Année internationale de la jeunesse.

La cantatrice en plein spectacle

Le spectacle inaugural s’est déroulé sur une scène haut en couleur dans un décor original et harmonieux, c’est un voyage sublime dans l’espace et dans les temps qui a survolé les grandes voix de la chanson arabe.
De Esmahène à Feyrouz en passant par Oum Kalthoum et Leila Mourad et, cerise sur le gâteau, l’inoubliable Saliha, autant de  divas réunies ! Et  Dorsaf, avec son charme élégant, a su interpréter leurs chef-d’œuvres et conquérir, par là même, son public venu en masse et de tout âge pour redécouvrir «Elf Leyla Wa leyla», «Ehwa», «Layali El Ons», «Saalouni Enness», «Lessabr Hdoud» et tant d’autres merveilles de la chanson arabe.

Dorsaf fondue dans son œuvre

Les Sayadis ont été enivrés par les mouvements discrets de jubilation de Dorsaf et ont longuement et chaleureusement applaudi sa prestation. Ils étaient émerveillés par la voix de l’artiste, qui a été appuyée par une musique formidable, hautement jouée par la troupe qui l’accompagnait et qui a mis en valeur ses potentiels artistiques.

La star de la soirée
recevant les honneurs
du comité du festival

Une ambiance de  fête a marqué cette nuit ramadanesque; le public a apprécié le choix du spectacle et son cadre convivial, il a été enchanté d’avoir à sa portée une star de la chanson tunisienne qui, certes, ne se déploie pas encore assez dans sa propre production,  mais qui doit être en gestation pour une orientation artistique originale. Ce soir-là, des spectateurs ont parlé d’une belle combinaison «triadique» entre Adam Fethi, Lotfi Bouchnaq et Dorsaf Hamdani! A bon entendeur…

Enfin, un grand bravo au jeune comité organisateur de cette troisième session du Festival de la Médina de Sayada qui a su mettre la barre très haut dès l’enclenchement du festival avec pour objectifs majeurs : contribuer à la réconciliation du public avec  la culture de qualité. La suite du programme en témoigne : notamment  une soirée de la troupe Saxofans le samedi 28 août, la quatrième édition du Salon culturel prévue le jeudi 2 septembre  (avec un hommage à Jaâfer Maged et Mahjoub Ayari) et pour la clôture le spectacle «Tarabyet » de Hassen Dahmeni le vendredi 3 septembre  au théâtre de la Maison des Jeunes de Sayada.

Auteur : Habib M.
Article paru dans La Presse de Tunisie ici

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.